Le Yoga, médecine traditionnelle venue de l’Inde

https://www.arte.tv/fr/videos/056821-006-A/360-geo/

Le yoga est une discipline emblématique de la société indienne. Fondée à Pune, dans l’est de l’Inde, par le maître B. K. S. Iyengar, l’école de yoga du même nom propose de soigner par la pratique les maladies les plus graves.

Des millions d’Indiens pratiquent le yoga, méthode destinée à purifier le corps et l’esprit pour les mettre en harmonie avec le monde. Dans la cité industrielle de Pune, dans l’est de l’Inde, B. K. S. Iyengar, vénéré dans le monde entier et décédé en 2014, a fondé sa propre école. Ce grand maître de yoga, qui utilisait son corps comme une sorte de laboratoire pour comprendre chaque maladie, a élaboré des asanas (des postures) pour soigner les pathologies les plus graves. Atteint d’une leucémie, Sunil Shirodakar, 62 ans, vient suivre un programme thérapeutique. Sera-t-il efficace ?

Sur Arte :  360° Géo : Yoga, médecine traditionnelle de l’Inde

Journée Portes Ouvertes du Samedi 26 Mai 2018

Article dans Tahiti Infos

« Le kundalini yoga, une aventure au cœur de son corps »

 

 

Le kundalini yoga, une aventure au cœur de son corps

PAPEETE, le 23 mai 2018 – Anne-Laure Lépine est professeur certifiée de kundalini yoga. Elle propose des cours depuis septembre. Elle a ouvert son centre début janvier à la Mission. Ce samedi, elle ouvre les portes de ce centre pour présenter sa pratique. D’après elle, le kundalini yoga est comme une expérience, une aventure individuelle apportant bien-être et confort. Pour certains, elle soignerait les maux. 

« Le terme kundalini définit l’énergie vitale de chaque personne. C’est une énergie endormie que l‘on réveille par la pratique du Kundalini yoga », résume Anne-Laure Lépine, professeur certifié de kundalini et thérapeute.

Réveiller son énergie

Le processus de réveil de l’énergie passe par des respirations soit des techniques de souffle ou pranayama, des contractions dites aussi bandhas et des vibrations, les mantras. « Nous avons beaucoup de chants », reconnaît Anne-Laure Lépine. « Grâce à ces exercices, nous mettons en place un système d’alignement, d’équilibrage. Il y a une meilleure circulation au sein de l’organisme ce qui a un impact sur tout le corps. »

Les cours commencent par l’annonce du thème. « Je n’invente rien. Le kundalini yoga est une pratique ancienne originaire d’Inde, éprouvée et transmise de maître à disciple depuis des temps très anciens. Les thèmes sont déjà établis, de même que les postures et exercices. » Le thème peut être le système lymphatique, le champ magnétique, le cœur, le 3e chakra qui participe au renforcement des abdominaux, l’équilibrage du bassin, la colonne vertébrale.

Un mantra d’harmonisation pour commencer

« Au départ, nous exécutons un mantra d’harmonisation puis les élèves font les postures. Ils les réalisent comme ils peuvent, en fonction de leurs aptitudes. Je ne fais que donner des indications sur les postures et j’insiste sur le fait que chacun évolue à son rythme, on ne cherche pas à faire comme les autres ou mieux que les autres, on ne se compare pas », insiste Anne-Laure Lépine.

D’après le professeur, les performances se font « entre soi et soi ». Aussi, débutants et avancés peuvent se retrouver dans un même groupe puisqu’il n’y a pas de niveau. Progresser c’est réussir à faire une même posture de mieux en mieux.

« Laisser son mental avec ses chaussures »

Quand les élèves entrent en salle de cours, Anne-Laure Lépine répète : « il faut laisser son mental avec ses chaussures, on est là pour lâcher complètement, pour laisser faire le corps. Si l’on n’arrive pas à faire une posture, on patiente, c’est le corps qui décide, le mental ne doit pas influencer la pratique ».

Les séances se terminent par une séance de méditation dynamique. « Le kundaliniyoga est un yoga méditatif », indique Anne-Laure Lépine qui résume : « un cours c’est une aventure, on va à la rencontre de soi-même comme une sorte d’expédition à l’intérieur de soi ».

Anne-Laure Lépine a découvert le kundalini yoga en 1994, « par le biais de ma maman », précise-t-elle. Le yoga l’a toujours interpellée. Lorsque sa mère lui a parlé de sa propre pratique, à savoir celle du kundalini yoga, elle a testé. « Pour être honnête j’ai trouvé ça un peu difficile, disons qu’au départ cela m’a demandé des efforts mais j’étais tellement bien après chaque séance que je n’ai jamais pu m’arrêter. » C’était il y a plus de 20 ans.

Des cours depuis septembr
e

Il y a trois ans elle est allée se former en France dans une école, l’école du tantra. « Une formation longue, elle peut durer jusqu’à sept ans et qui comprend aussi une thérapie. Car le kundalini yoga soigne », assure Anne-Laure Lépine. Elle donne des cours depuis septembre 2017 à Tahiti, mais a ouvert son centre en janvier dernier. Elle organise une journée porte ouverte ce samedi. L’occasion de tester la pratique. « Je ne peux pas annoncer ce qui peut arriver après un test, tout est très différent d’une personne à l’autre, c’est une expérience. À chacun ensuite de voir si cela peut apporter quelque chose ou non. » Quoi qu’il en soit, le kundalini yoga « ne laisse pas indifférent ».

 

En savoir plus

Le kundalini yoga vient du sanscrit Kundalinī qui est une énergie primordiale, présente dans chaque être humain et qui évoluerait le long d’un canal principal, le susumnā situé dans la colonne vertébrale, au sein de la moëlle épinière, du sacrum jusqu’au sommet de la tête. La pratique vise à l’éveil de la conscience du soi par la maîtrise de cette énergie.
Le kundalini yoga est l’une des 22 écoles de yoga. Dans la tradition yogique indienne, le kundalini yoga est une pratique puissante pour parvenir l’extinction du cycle des existences successives. Il a été présenté en Europe par Carl Gustav Jung dans les années 1930. À partir de 1969, il a été enseigné aux États-Unis et en Europe par un maître, Yogi Bhajan.

 

Le kundalini yoga, une aventure au cœur de son corps

Porte ouverte samedi 26 mai

Samedi, Anne-Laure Lépine ouvre les portes de son centre entre 10 heures et 17 heures.
Cours de kundalini-yoga à 10 heures.
Pause/repas partagé.
Cours de tantra yoga à 14 heures.
Entrée libre.

 

Contacts

Tél. : 87 73 69 36
Site internet
Facebook : Aryana Kundalini Yoga
À la Mission, face au New Mahana, au-dessus de LS Proxy, 1er étage.

 

Le kundalini yoga, une aventure au cœur de son corps

 

Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 23 Mai 2018 à 15:25 | Lu 2076 fois



 

 

 

Sagesse amérindienne : les deux loups

Un vieux chef Indien Cherokee utilisa une fable avec deux loups pour enseignerla vie à son petit-fils.

Il commença, «C’est un combat terrible qui se produit entre deux loups. L’un est mauvais, il n’est que colère, envie, tristesse, regret, avidité, arrogance, auto apitoiement, culpabilité, ressentiment, sentiment d’infériorité, mensonges, faux orgueil, sentiment de supériorité et ego. »

Alors que l’autre loup, dit-il «  est bon, et n’est que joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi. »

Selon le chef Indien, cette bataille intérieure est vécue par chacun d’entre nous sur cette terre, « Ce combat terrible se passe aussi en toi, et à l’intérieur de chacun. »
Le petit-fils demanda : « Grand-père, lequel des deux loups va gagner? »
Le vieux Cherokee sourit et répondit simplement:« Celui que tu nourris».

Qui était Yogi Bhajan ?

Yoga Kundalini

Yogi Bhajan

Yogi Bhajan     YOGI BHAJAN  26/08/1929 – 06/10/2004

Son histoire

 – Maître de yoga Kundalini à 16 ans
– Maître de Hatha Yoga et de l’Ayurvéda (médecine indienne)
– 1969 : divulgue le yoga Kundalini, jusqu’alors tenu secret, aux Américains
– 1969 : crée la fondation 3HO (Happy, Healthy, Holly organisation, (pour vivre heureux, en bonne santé, relié au divin)) qui fait aujourd’hui partie du Conseil économique et social de l’ONU.
– 1970 : sacré Siri Singh Sahib pour l’hémisphère occidental (la plus haute autorité de la religion sikh)
– 1971 : devient Mahan Tantrique, Maître de yoga Tantra, un seul au monde par époque donnée
– 1994 : crée IKYTA, Association internationale des enseignants de yoga Kundalini
– juin 1985 : crée la journée internationale de prière pour la paix dans le monde

Yogi Bhajan a enseigné dans le monde entier à propos du yoga Kundalini mais aussi à propos de la santé et des règles d’hygiène pour vivre sain, heureux et spirituel. Inlassablement, il a soigné, éduqué, formé et s’est considérablement impliqué dans le dialogue inter-religions et a rencontré, à ce titre, les principaux leaders religieux et politiques de la planète.

Harbhajan Singh, appelé Yogi BHAJAN, nait le 26 août 1929 au Punjab en Inde.
Il étudia le Kundalini Yoga, le Yoga tantrique et la méditation par le gong sous la direction de Sant Hazara Singh qui était maître de Kundalini Yoga et grand maître Tantrique.
A l’âge de 16 ans, Yogi BHAJAN fut reconnu comme maître de Kundalini Yoga par son propre maître.
Il perfectionna sa connaissance du Hatha Yoga et du système nerveux avec Acharaya Narinder Dev et étudia la philosophie des Védas à l’Ashram de Sivananda à Rishikesh.
A 24 ans, il se marie et aura 3 enfants.
Devenu officier du gouvernement indien, il est affecté à 31 ans au district de la ville sainte des Sikhs, Amritsar. Là, pendant 4 années et demi, il ira laver chaque nuit le sol en marbre du Temple d’or et c’est là que lui sera révélé son lien spirituel et personnel avec Guru Ram Das, le 4ème gourou des Sikhs.

En septembre 1968, alors qu’il est responsable des douanes à l’aéroport international de Palim, il est invité à donner des cours de yoga à l’université de Toronto au Canada. Parti pour rejoindre son nouveau poste, ses bagages sont perdus durant le trajet et, à son arrivée, il découvre que la personne qui l’a invité vient de mourir dans un accident d’auto. C’est sans argent et sans poste qu’il va reconstruire sa nouvelle existence à l’Ouest.

En décembre 1968, invité à passer un week-end chez un de ses amis qui habite à Los Angeles, il découvre le mouvement étudiant dont il reconnaît immédiatement les attentes spirituelles. Il décide alors de s’installer dans cette ville pour mettre à leur disposition toutes ses connaissances et toute son expérience des technologies du Kundalini Yoga. Également maître de Hatha Yoga, c’est le yoga Kundalini qu’il choisit d’enseigner au grand public, yoga qui était auparavant réservé à une très petite minorité d’initiés et qui est beaucoup plus puissant dans ses effets que le Hatha Yoga.

Devant le succès grandissant de ses enseignements, il crée, en 1969, la fondation « 3HO »correspondant à la première lettre des 3 adjectifs suivants : Healthy (en bonne santé), Happy (heureux) et Holy (relié au divin) qui, d’après Yogi BHAJAN, sont les droits fondamentaux de tout être humain lorsqu’il vient au monde. 3HO va oeuvrer à la diffusion dans le monde de la science du Kundalini Yoga. En 1994, il crée IKYTA, l’association internationale des professeurs de Kundalini Yoga, qui a depuis formé des milliers de professeurs dans le monde entier.

Son but n’était pas d’avoir une foule « d’élèves », mais de former des « professeurs » de Kundalini Yoga afin que la technique du Kundalini Yoga soit la plus répandue possible pour aider la planète à vivre en paix dans une époque qui allait devenir de plus en plus chaotique.

En 1971, Yogi BHAJAN est devenu l’unique grand Maître Tantrique (Mahan Tantric) vivant sur Terre.
Il a hérité de ce pouvoir à la mort d’un moine tibétain, le lama Lilan Po, qui venait de décéder et qui en avait lui-même hérité à la mort du maître spirituel de Yogi BHAJAN, Sant Hazara Singh. Avec ce pouvoir, il a dirigé de nombreuses sessions de Tantra blanc dans le monde entier au cours desquelles les participants, vêtus de blanc et assis en lignes d’hommes et de femmes se faisant face, pratiquent des méditations qui les libèrent progressivement de leurs blocages inconscients et leur permettent de vivre dans leur vérité intérieure.

En 1970, Yogi BHAJAN, qui pratique depuis son enfance la religion sikh, sera nommé Siri Singh Sahib en reconnaissance de son activité d’enseignant, de maître spirituel, d’organisateur et d’administrateur d’un réseau mondial de communautés et d’entreprises au service de la communauté sikh. A ce titre, il deviendra le premier responsable spirituel de cette communauté dans le monde occidental.

Yogi BHAJAN fut également un homme au service de la paix et de la guérison. Il a créé en juin 1985 la journée internationale de prière pour la Paix dans le monde. Il s’est considérablement impliqué dans le dialogue inter-religions et a rencontré, à ce titre, les principaux leaders religieux de la planète. La fondation 3HO s’est fortement impliquée dans la guérison des anciens drogués et, à ce titre, fait partie du Conseil économique et social de l’ONU.

Yogi BHAJAN est décédé le mercredi 6 octobre 2004 à 21 heures dans sa maison d’Espanola – USA, après avoir voyagé continuellement de par le monde, dormant très peu pendant de nombreuses années, pour enseigner le Kundalini Yoga et le Tantra Blanc.

« À son décès, Yogi Bhajan a rejoint un petit groupe de privilégiés – Martin Luther King Jr., Mère Teresa et le pape Jean-Paul II – grâce à l’adoption, par les membres du Congrès des États-Unis, d’une résolution bipartite rendant hommage à la vie et à l’oeuvre « d’une personne qui était un professeur et un mentor rempli de sagesse, un pionnier remarquable, un défendeur de la paix et un être humain compatissant ».

En avril 2005, au Nouveau-Mexique, l’autoroute 106 a été rebaptisée Yogi Bhajan Memorial Highway. »

source : http://www.atlas-yoga.com/fr/yoga-kundalini/yogi-bhajan.html